COUDE

 

fractures du coude : olécrane, diacondylienne, tête radiale

BILAN

J0 à J60

bilan fonctionnel

patient alité, drains, gouttière postérieure

impotence fonctionnelle majeure (plus encore quand membre dominant)

patient incapable de lever le MS (fatigue, douleur, lourd)

douleur intense

bilan articulaire

immobilisé à 100°

F/E = 110-90°

pronosupination dépend de la douleur

épaule limitée (tire muscles : douleur)

poignet et mains limités (oedème)

bilan musculaire

contractures de défense (fixateurs épaules jusqu'au bras)

inhibition fléchisseurs et extenseurs du coude

force pas évaluable

bilan CTV

oedème majeur

cicatrice postérieure pas gênante

cicatrice antérieure rétractile

 

après J60

bilan fonctionnel

AVQ nécessitent amplitude et force (tenir casserole, s'habiller)

gestes tests pas tout à fait réalisés

bilan articulaire

flessum

limitation mobilité

douleur

bilan musculaire

diminution de force due à la non utilisation

amyotrophie

bilan CTV

petit oedème

peau cartonnée

 

REEDUCATION

J0 à J60

objectifs : avoir récupéré mobilité optimum au bout de 60 jours

diminuer douleur

principes : strict respect du foyer-montage (prises courtes)

contrôle de la douleur (pas indolence)

dominante articulaire

contracté-relâché à contraction faible (prise de conscience du relâchement)

position au lit, éducation relâchement musculaire

refroidissement en fin de séance

mobilisation active-aidée analytique, globale et fonctionnelle

arthromoteur

 

dominante musculaire

travail en poutre : serrer le poing

mobilisation active-aidée

coude de finesse

pronosupination sur petit ballon

dominante CTV

DLM

surclive, glaçage

contraction en poutre main et avant-bras

dominante fonctionnelle

dessiner escargot

travail préhension

travail bimanuel : pliage papier, dessiner carré à la règle, se laver les mains

 

après J60

objectifs : récupérer fonction MS

gestion des séquelles existantes

principes : progressivité

adéquation aux besoins du patient

dominante articulaire

mobilisations passives, actives, spécifiques

postures

dominante musculaire

chaîne parallèle fermée : DD, mains sur bord table, monter et descendre en glissant

CF : push-up

coude de finesse, coude de force

travail pronosupination avec témoin

travail en suspension, en compression

travail vigilance sur plan instable, coude fléchi

dominante fonctionnelle

lancer, réception, appui, réaction parachute, port de charges

 

QUESTIONS

mobilité

mobilisation en respectant le foyer de fracture

lors mobilisation , comparer à l'autre MS pour voir le valgus physiologique

interdiction de postures, de mobilisations poussées au bout

stabilité

système articulaire instable (ostéosynthèse)

système ligamentaire désinséré

système musculaire fragilisé

IMK : pas de résistance en distal

contraintes

contraintes absorbées par vis

IMK : prudence sur contraintes (rien de sérieux avant 60 jours)

fonction

IMK : réhabiliter les fonctions : secteur utile : 30-45°/110-130°

 

classification : type I : fracture non déplacée

type II : fracture simple mais déplacée, douleur, impotence fonctionnelle modérée

type III : fracture plus ou moins comminutive

 

 

fracture extrémité inférieur humérus : pas de rotations

pas de valgus/varus

fracture épicondyle : pas de varus

pas de travail des épicondyliens

fracture épitrochlée : pas de valgus

pas de travail des épitrochléens

luxation : mobilisation en extension retardée

pas de valgus/varus

fracture olécrane : - cerclage-haubanage : danger en extension totale

travail précoce du triceps avec coude en flexion

- vissage : danger en flexion

pas de travail du triceps avant consolidation

extension totale prudente

fracture coronoïde : non déplacée : mobilisation en flexion pendant 10-15 jours

déplacée : vissage : mobilisation en flexion/extension dans un secteur limité

pas de travail du brachial

pas de compression dans l'axe de l'avant-bras

fracture tête radiale : mobilisation précoce en pronosupination

pas de valgus/varus

pas de compression dans l'axe de l'avant-bras

 

complications : atteinte nerf ulnaire, médian, radial

SAND

syndrome de Volkmann (rétraction ischémique fléchisseurs doigts et poignet)

 

 

© 2017 JO & CO
Coude