Cours de Physiothérapie

 

C’est l’utilisation d’agent physique pour l’aide au patient :

 

Agent physique

    Electrothérapie

Vibration mécanique

Onde électromagnétique

Cryothérapie

    Antalgie

Stimulation musculaire

Renforcement ou pr muscle dénervé ou spastique

Infra son

Ultra son

Infra rouge / laser

Micro onde courte

Antalgie

Pathologie lourde PR/ PSR + Neuro central (diminution spasticité)

 

 

[ La chambre de froid vasoconstriction entre 15 et 32° ; -17° vasoconstriction réflexe puis vasodilatation réflexe) 

 

Electrothérapie antalgique

 

Mécanisme du control :

 

Lors d’un tissus agressé,

·         Libération de substance prostaglandine, phénomène inflammatoire réaction locale ;

·         Suivi par un message sur voie sensitive de la douleur (voie A delta ; C) à corne post de la moelle épinière à remonte dans les centre sous thalamique à

·          thalamus à cortical (niveau sous cortical)

 

Le calmant peut agir sur ces 3 points.

 

1) Hyperpolarisation membranaire

 

La douleur est perçue au niveau du thalamus.

Pour le premier point : hyperpolarisation membranaire. L’extérieur de la membrane est chargé positivement l’intérieur négativement. Il n’y a inversion lors d’un potentiel d’action.

Le courant utilisé : Galvanique polarisé et unidirectionnelle permet de diminuer ou d’enlever la dépolarisation membranaire. 

 

Ce courant utilise la loi d’ohm U=RI avec U différence de potentiel ; R la résistance cutanée du patient et I l’intensité constante.

Si l’intensité augmente trop à BRULURE

L’utilisation du courant continu est contre-indiquée en présente de Matériel

 

Q=I T

 

Au début le patient ne sent rien puis la surface est hyperémiante correspondant à l’électrode à augmentation masse sanguine à ré embarquement des substances algogènes ds la circulation à diminution de la douleur et inflammatoire.

 

(Par ailleurs tout les anti-inflammatoire sont à polarité négative (médicament)

 

1)      courant de Bernard (marche pas)

 

2) Priorisation voies rapides

 

Gate contrôle

 

Voie A alfa ; A bêta

-------------------------------

                              ?   +     |   -

                           SGR    ?     Neurone numéro 2 à CSS                           

                               |     -     |   +

-------------------------------

A delta ; C

 

Les voies A alfa ; A delta Conduisent les info sensitive sauf douleur surtout pression vitesse rapide ; gros diamètre leur chronaxie est comprise entre 0 et 200 micro seconde ; ce sont des fibres adaptable ;

 

Les fibres A delta ; C sont des fibres lentes ; conduisent la douleur ; petit diamètre ; non myelenisé pour la C ; Chronaxie comprise entre 200-400 micro secondes ; Non adaptable.

 

Lorsqu’on stimule préférentiellement  les fibres A alfa, A bêta on va avoir 1 effet facilitateur sur la SGR (Substance Gélatineuse de Rolando (inclut ds le neurone)). Cette dernière ayant un effet inhibiteur sur la douleur

A l’opposé lorsqu’on stimule les fibres A delta et C ça inhibe ka SGR et le message de la douleur passe.

 

Application pratique : on peut avoir un appareille électrothérapie qui permet de stimuler préférentiellement ces fibres.

 

Courant uni ou bi directionnelle ; pr le courrant unidirectionnelle il faut par ex 200 microseconde ça suffit ; pr le bidirectionnelle il faut 400 microsecondes pour avoir 200 microsecondes efficace.

 

Fréquence du courant en antalgie : surtout les basses fréquences (40 – 100 Hz) Mais peut y’avoir des modulation de fréquences (aléatoire)

 

Durée du traitement 30 min

Intensité du courant en fction des sensation du patient (1 articulation reçoit plusieurs afférences sensitives…)

 

Placement des électrodes :

·          Loco dolenti (là où ça fait mal)

·         Trajet des nerfs (là où le nerf est le + superficielle)  soit nerf articulaire soit branche post des nerfs rachidien.

 

Comment savoir si mon électrode est bien placée ?

·         Si le patient ne sent pas le courant c mal placé

·         Si il sent le courant entre les 2 c mieux

·         Le mieux c sur le trajet du nerf

 

3ème méthode : hyperstimulation des sites morphino-mimétiques

Se situe au niveau cortex / sous thalamique / médullaire.

 

Récapitulatif :

 

Courant galvanique

PVR (priorisation des voies rapides)

HYPerstimulation des sites morphino…

Effet immédiat

+++

++++

-

Effet retard

+++ (hyperémie)

-

++++

 

On peut utiliser des effets combinés genre 2 avec 3…

Ps : Le courant suit d’avantage les nerfs et les vaisseaux…

 

Le patient opéré pr hernie discal avec douleur diffuse après une séance de HYP la douleur disparaît c’est grâce a la stimulation des muscles paravertebraux qui ont annulé un cisaillement de capsules…

 

L’éléctro-stimulation pour :

 

-          Muscle sain  soit réveil musculaire soit renforcement musculaire.

-          Muscle dénervé soit totalement dénervé soit partiellement dénervé.

-          Muscle spastique (hémiplégie on peut stimuler les antagonistes)

 

Test de fishgold ça sert a savoir si le muscle est sain ou pas

 

On fait une impulsion rectangulaire de 1 ms puis on monte à l’intensité X mA jusqu’a contraction musculaire

On ré-éffectue la même mesure avec une durée de 100ms à Y mA.

Le test de fishgold est X/Y ou F/ G

Pour un muscle sain il est < 1.7 ; pour les muscle partiellement dénervé > 1.7 et pour les totalement dénervé Impossible a calculer.

 

Courbe durée intensité :

Explications : Lorsque je stimule 1 muscle partiellement dénervé d’abord réponses des fibres saines puis les fibres musculaires dénervé

2 types de fibres existent : les fibres neurologique et musculaire.

Lorsque j’excite 1 muscle sain c’est la fibre nerveuses qui s’excite en 1er

Lorsque je stimule une fibre dénervé c’est la fibre musculaire qui répond ( le pb c qu’il faut une qtté d’énergie supérieur pr être excité.

Pour une fibre totalement dénervé la qtté d’énergie d’électricité est nettement plus supérieur .

La qtté d’electricité pr 1ms ne permet pas d’exciter la fibre musculaire. On ne peut donc pas calculer la valeur X du test de fishgold.

 

On ne stimule pas pareille un muscle sain d’un muscle dénervé.

Dans le cadre d’un muscle dénervé on utilise toujours des impulsions électrique Isolé de manière à éviter tte fatigue musculaire    

 

                                   Stimulation des muscles dénervé

 

 

Le point moteur correspond a 1 partie des fibres nerveuses du nerf moteur qui vienne au niveau cutanée ; l’existence d’un pt moteur permet 1 stimulation direct du muscle. Lors d’1 dénervation ce pt moteur disparaît ; la stimulation du muscle dénervé se fait donc au niveau du corps musculaire.

 

Pour le DE la stimulation s’arrête qd le muscle est coté à 2 ; pour la pratique à 4.

 

                        Muscle partiellement dénervé.

 

Le but est d’obtenir une contraction des fibres pathologique sans celle des saines.

 

 

La pente limite ou le seuil de climalise c’est le seuil à lequel la fibre nerveuse n’est plus stimulé par effet d’accoutumance donc les fibres saines ne sont plus stimulé.

Il y’a une pente limite des fibres pathologiques. 

La stimulation s’effectue donc entre la pente limite des fibres saines et la pente limite des fibres pathologique ça permet entre autre une fatigue plus tardives.

Pour voir la récupération le muscle a un meilleur score au Fishgold et se raproche de 1.7 ; les pentes se verticalisen et diminuent le temps d’impulsion.

 

 

                        Muscles sains

 

Pour les muscles qui presente une inhibition, permet la contraction musculaire F/G< 1.7.

 

 

Le pb c la douleur, Si on utilise la Moyenne Fréquence (2000-8000Hz) Ça entraîne une contraction musculaire confortable, peu efficace (pr le renforcement musculaire) ( + la fréquence augmente – la résistance est présente au passage du courrant dc moins mal)

Au début du traitement on utilise de la MF.

Le muscle est performant si on utilise les Basses Fréquences BF. 50-80Hz c un tétanos. Mais c agressif.

On utilise des moyenne fréquence modulé en basse frequences c mieux ex MF 2000Hz / 0 Hz y’a 50 passages de 2000 Hz

La moyenne fréquence modulé en basse fréquence du fait de la sensation perçu par le muscle d’obtenier 1 contraction musculaire proche de celle que l’on utiliserai si on faisait une stimulation de basse fréquence.

 

C’est le protocole pr inhiber les inhibitions musculaires.

 

Lorsque je stimule en Bf à renforcement musculaire

 

·         Impulsion électrique bidirectionnelle Pour la chronaxie des muscles anterieurs ( mbre sup 200micro seconde ; pr le tronc 300 ; mbres inf 400)

·         Les muscles post c le double des muscles ant. Mais comme c bidirectionnelle c encor le double.

·         Y’a pas de polarité

·         Fréquence entre 50-80Hz

·         1h pour 30 min efficace. 6jours pendant 6 semaines ;

·         Placements des électrodes 

o       Soit jonctions myotendineuses

o       Soit 1 jonctions myotendineuse et 1 pt moteur. Stimulation bipolaire à mono polaire active avec la mono polaire sur le pt moteur.

 

© 2017 JO & CO
Cours de physiothérapie