HEMIPLEGIE

 

BILAN

arrivée

à pied, en FR (type, position), écharpe

étiologie, date de l'accident

côté dominant

mode de vie : escaliers, entourage, profession

HDM, troubles associés (fonctions supérieures, sensitifs, HLH, SAND)

AVQ

assis

observer transfert FR/table

assis en bord de table : attitude spontanée, équilibre, verrouillage du genou

SDR

passages possibles

équilibre

marche

type appareillage : canne, releveur

type marche : fauchage, recurvatum, pas de dissociation des ceintures, pas de pas postérieur

DD

observer comment s'allonge

faire le pont

MS : amplitude, spasticité, motricité, syncinésies, sensibilité superficielle

diastasis, oedème épaule ou main, douleur à l'épaule

gestes tests, préhension

respiratoire : toux, palpation, encombrement

MI : amplitude (hypoextensibilité IJ, triceps), spasticité, motricité, sensibilité superficielle,

profonde, verrouillage du genou

rougeur talon, ballant, chaleur mollet

DV

observer retournement

rougeur ischion, sacrum

hypoextensibilité DF, TFL, extension de hanche

sensibilité profonde genou

 

REEDUCATION

PHASE FLASQUE

objectifs : prévention SAND, orthopédique et cutanée

stimulation motrice, sensibilité

développer les possibilités fonctionnelles

principes : prendre en compte les troubles associés

respecter les amplitudes physiologiques

utiliser de nombreux stimuli

vision globale du patient

associer la respiration aux exercices

prévention SAND

ne jamais tirer sur le MS ½ P, éduquer la famille

position dans le lit, au fauteuil

strapping, sollicitation deltoïde, muscles de la coiffe

bains écossais, DLM, surclive, mobilisations très douces

prévention orthopédique

installation en fonction des schémas spastiques futurs

mobilisations passives : DD : mobilisation MS/MI

DL : mobilisation de la scapula

abaissement du bassin

sensibilité profonde du genou

prévention cutanée

alternance positions, matelas anti-escarres

stimuler la motricité

surtout en proximal : frottement, percussions, placing...

stimuler la sensibilité

donner beaucoup d'informations

prise de conscience de l'appui sur le côté ½ P

développer les possibilités fonctionnelles

giration des ceintures : DD, croiser les mains, MS tendus et tourner

idem avec MI en crochet qui basculent aussi

pont bustal, translation latérale

s'asseoir, équilibre assis : MK derrière, miroir devant, bascule du bassin, EAA, cônes.

transferts, conduite FR, verticalisation, verrouillage actif genou

 

PHASE SPASTIQUE

objectifs : prévention orthopédique

stimulation motrice

indépendance fonctionnelle, symétriser le patient

principes : idem phase flasque

éviter d'augmenter la spasticité

éviter l'apparition des syncinésies (faire prendre conscience des mouvements au patient)

prévention orthopédique

mobilisation dans sens inverse du schéma spastique

étirement des groupes musculaires spastiques à vitesse lente

postures sur plan incliné

travail moteur

réveil moteur : taping : frotter insertions musculaires

lâcher-rattraper : faire tomber membre en demandant de tenir et le rattraper vite

placing : placer le membre et demander de tenir

DD, tenir MS vertical, mettre main sur tête (patient doit être capable de stopper le mouvement à tout moment, et de l'inverser = schéma volontaire)

DD, demander de pousser sur notre main dans différentes flexions (peut permettre le retournement)

DD, MI en crochet, contrôle de l'ABD/ADD de hanche

DD, pont bustier, décoller un MI, translater bassin

DD, jambe hors table, pied sur ballon ou skate-board, fait F/E genou

DD, giration des ceintures : MI d'un côté, MS de l'autre

DL, main sur coussin rond, faire avancer le coussin

DL, main sur coussin haut, l'empêcher de tomber

DL, MI sur coussin, contrôle hanche, genou (schéma de marche)

retournements, passage 4 pattes

4 pattes : réactions parachute

résistance du côté ½ P

genou dressé : transfert d'appui, dissociation des ceintures, réactions parachute, ballon, marche

chevalier servant : appui sur pied ½ P

passage d'une SDR à l'autre, équilibre dans position

assis, marche fessière

mise en charge du côté ½ P : assis, main ½ P sur cuisse MK, écarter cuisse

assis, faire appuyer sur pied ½ P

réaction d'équilibration et de protection

travail MS : petites et grosses cales à prendre, à lâcher

doigt sur bâton plus ou moins oblique

prend cône et empile

dévisser bouteille en plastique

main sur ballon, lever les doigts en extension

indépendance fonctionnelle

travail marche : fente avant avec MI ½ P derrière : contrôle du recurvatum et de la propulsion.

fente avant avec MI ½ P devant (entre les barres parallèles, MK devant) : contrôler

le genou.

fauchage : contrôle abaissement bassin, avancer, flexion genou, flexion dorsale du

pied

monter pied sur coussin triangulaire

poser pied sur petit plot

dissociation des ceintures : MS tendus, mains jointes

taper sur cuisse opposée avec flexion genou

réactions d'équilibration debout

 

QUESTIONS

HLH : hémianopsie latérale homonyme : perte du champ visuel en général du même côté que

l'hémiplégie

test des doigts de chaque côté : si HLH : le patient ne voit qu'un doigt. On lui indique qu'il y

en a deux, si c'est une héminégligence, il ne les verra toujours pas.

 

syncinésies : mouvement involontaire souvent inconscient lors d'un mouvement volontaire

syncinésie de coordination : concerne un membre (manque de recrutement sélectif de

groupe musculaire)

syncinésie globale : concerne tout l'hémicorps (schéma de diffusion)

syncinésie d'imitation : réaction miroir, du côté sain vers côté atteint

 

Held et Pierrot-Desseilligny : 0 : absence de contraction

1 : contraction perceptible sans déplacement du segment

2 : contraction entraînant un déplacement quel que soit l'angle

parcouru

3 : le déplacement peut s'effectuer contre une légère résistance

4 : le déplacement s'effectue contre une résistance plus importante

5 : le mouvement est d'une force identique au côté sain

 

troubles fonctions supérieures : ½ P droit : aphasie (expression, compréhension)

apraxie idéatoire

autotopoagnosie (identification parties corps)

½ P gauche : héminégligence corporelle, motrice, spatiale

anosognosie (pas connaissance de son trouble)

apraxie de l'habillage

 

inhibition spasticité (Bobath) : points-clés : central : - réflexe tonique symétrique du cou : F

cervicale augmente le tonus en F du MS, E

augmente le tonus en E du MS

- réflexe tonique asymétrique du cou : rotation

ou inclinaison cervicale du côté ½ P

augmente le tonus en E, du côté sain en F

- réflexe tonique symétrique lombaire : F

lombaire augmente le tonus en F des MI, E

lombaire augmente le tonus en E des MI

- réflexe tonique asymétrique lombaire :

rotation ou inclinaison lombaire du côté ½ P

augmente le tonus en E du MI, du côté sain

en F

proximal : scapula en ABD, sonnette latérale

bassin abaissé et replacé en avant

distal : ouverture première commissure main

extension des orteils

 

 

 

© 2017 JO & CO
fiche hémiplégie