SCLEROSE EN PLAQUE

 

BILAN

entretien

plaintes patient : phobie chute, difficulté transferts, fatigue, douleurs

type de SEP, depuis combien de temps, dernière poussée

stade pathologie EDSS (échelle de Kurtzke)

antécédents

environnement socio-professionnel (touche patients jeunes, en activité)

bilan fonctionnel

EDSS = 2 à 6,5 : cibler marche et équilibre

type de marche (fauchage), boiterie, aide technique, vitesse, périmètre de marche, escaliers

chutes, relevé du sol, équilibre debout, en monopodal

EDSS = 7-8 : cibler transferts, utilisation FR, autonomie AVQ, équilibre assis, préhension

syndrome pyramidal

spasticité : échelle d'Ashworth modifiée

parésies : évaluation selon Pierrot-Desseilligny

syncinésies : rares

syndrome cerebelleux

difficultés à conserver direction gestes, tremblement au mouvement, asynergie agoniste-antagoniste, dysarthrie

atteinte du vermis : cerebelleux statique (danse des tendons, hypotonie axiale)

atteinte hémisphérique : cerebelleux dynamique (hypermétrie, dysmétrie, dyschronométrie, adiadococinésie)

syndrome sensitif profond

perte positionnement articulaire statique et dynamique dans l'espace

signe de Romberg +

syndrome vestibulaire

nystagmus, troubles de l'équilibre, Romberg +

bilan orthopédique

troubles orthopédiques si spasticité importante, en FR ou alité

bilan vésicosphinctérien

troubles de la miction, pertes urinaires, troubles genito-sexuels

bilan de la douleur et de la sensibilité superficielle

douleur due à : spasme tonique de courte durée dans certaines positions

spasticité, position assise prolongée

paresthésies

profil psychologique

euphorique pendant périodes de poussée

dépression pendant phase de rémission

connaissent bien leur pathologie

 

REEDUCATION

 

objectifs : prévenir complications orthopédiques

développer compensations efficaces

reconditionner à l'effort

principes : tenir compte fatigabilité +++

élaboration d'objectifs concrets : motivation (rééducation à long terme)

surveiller augmentation spasticité (infection urinaire)

 

dominante fonctionnelle

 

EDSS = 2 à 6,5 :

apprentissage SDR

travail MF, IJ, releveurs, psoas

exercices en bipodal et monopodal

apprendre maniement du FR

EDSS = 7-8 :

étirement psoas, DF, IJ, triceps sural, ADD de hanche, ROM et fléchisseurs d'épaule

mobilisation hanche en extension

travail respiratoire

stabilisation tronc, EAA

travail triceps brachial, ABD/ROL/F d'épaule, extenseurs de poignet et des doigts

syndrome pyramidal

spasticité : froid, étirement musculaire, tenu-relâché, verticalisation, posture d'inhibition globale

parésies : balnéothérapie, aides techniques (attelles)

syndrome cerebelleux

exercices répétés dans le temps pour apprentissage

difficulté croissante : résistance au mouvement, variation de vitesse, polygone

syndrome proprioceptif

compensations extéroceptives, visuelles, auditives

dominante orthopédique

mobilisations passives, lentes, postures, verticalisation

 

QUESTIONS

atteinte du SNC touchant la substance blanche du névraxe ? démyelinisation

 

signes cliniques initiaux : déficit musculaire, surtout distal, surtout aux MI

NORB : névrite optique retrobulbaire

paresthésie

diplopie

vertiges

troubles vésico-sphinctériens

 

différentes formes : évolution par poussée régressives : poussée inflammatoire pendant 3-4 jours

puis régression

handicap s'instaure petit à petit

évolution de 7-10 ans : SEP secondairement

progressive

évolution d'emblée progressive : handicap s'installe rapidement

 

forme évolutive fréquente : syndrome de Vulpian : syndrome pyramidal aux MI (paraplégie)

syndrome cerebelleux aux MS

 

 

© 2017 JO & CO
Fiche Sclérose en plaque