POLYARTHRITE RHUMATOIDE

 

BILAN

entretien

âge, poids/taille, profession, loisirs

date de début, évolution

douleur : de type inflammatoire : nocturne, plus le matin que le soir

surtout des petites articulations (mains, pieds)

augmente par pression des interlignes.

bilan morphostatique

doigts en maillet (rectitude P1-P2, F P3), en boutonnière (hyperE P1, F P2, E P3), en col de cygne (F P1, hyperE P2, F P3)

pouce en Z (F P1, E P2), pouce adductus, coup de vent ulnaire

coude en légère F, pronation, épaule en ADD/ROM

hanche en ADD/ROL/F, genou en flessum, effondrement des arches du pied

hallux valgus, griffe des orteils, coup de vent latéral.

rachis peu touché (risque de subluxation atlas/axis)

bilan morphodynamique

limitations en F/E doigts, E poignet, E coude, supination, ABD/ROL épaules, E/ABD/ROM hanches, E genou.

bilan fonctionnel

troubles préhension : prises pollycidigitales (terminoterminale, subterminoterminale, subterminolatérale), digitopalmaire, cylindrique, sphérique.

gestes tests MS

marche : périmètre de marche, escaliers, transferts

AVQ

bilan CTV

synovite face dorsale main, poignet

oedème en périmalléollaire

rétraction cutanée à première commissure, au pli de F ulnaire

peau mince, fragile, ongles secs, cassants

bilan musculaire

amyotrophie interosseux, éminence thénar, extenseur des doigts, triceps brachial, deltoïde, fessiers, quadriceps.

hypoextensibilité du grand pectoral.

diminution de la force musculaire

profil psychologique

répercutions psychologiques et sociales

moins d'entrain, fatigue

 

REEDUCATION

objectifs : éviter enraidissement articulaire

éviter attitudes vicieuses

maintenir qualité musculaire correcte

réinsertion sociale et professionnelle

principes : pas déclencher douleur (pas aller dans amplitudes extrêmes)

actif-aidé plutôt que passif

éviter fatigue

encourager le patient

priorité fonctionnelle

EN PERIODE DE POUSSEE

repos

position de repos : épaule : ABD de 60 à 90°, F 20-30°, RON, coude : F 90-100° + rectitude, pronosupination intermédiaire, poignet : E 30°, pouce ne opposition, doigts un peu fléchis, hanche :  ABD 5°, rectitude, RON, genou : rectitude, cheville : 90°.

automobilisations, mobilisations lentes, douces, dans amplitude limitée

antalgique : froid.

EN DEHORS DES POUSSEES (toute la vie)

dominante antalgique

attelle de repos la nuit et quelques heures par jour

physiothérapie chaude, US, balnéo, massage

dominante orthopédique

attelles de repos, de travail, de correction

postures manuelles

mobilisations actives-aidées

dominante musculaire

travail isométrique, contre résistance manuelle

maintenir articulation dans position maximale de correction

travail épaule à différents niveaux, dans différentes positions, travail deltoïde, ROL et abaisseurs, travail stabilité.

travail stabilisateurs latéraux

travail genou comme pour gonarthrose

dominante fonctionnelle

priorité AVQ

travail des prises

remise en charge progressive avec contrôle du genou

conseils d'hygiène de vie

sensibilisation à la fréquence et évolution patho

mobilisations régulières, mais pas surmenées

porter attelles, prendre aide de marche.

adapter environnement et mode de vie.

éviter surcharge pondérale, marche prolongée, port de charge

se faire aider, pas porter charge lourde, saisir objet à 2 mains, grossir manche

 

QUESTIONS

atteinte rhumatoïde inflammatoire du tissu conjonctif (aponévroses, tendons, articulations, ligaments)

évolue par poussées chroniques, destructrices, déformantes, et symétriques.

sujets de 40-50 ans, féminins

apparition à puberté, après grossesse, à ménopause

atteinte synoviale : pannus / atteinte cartilage, puis os : ankylose / atteinte éléments périarticulaires et articulaires : déformation, instabilité.

radio : phase de début : déminéralisation des extrémités

amincissement des interlignes articulaires

géodes

phase d'état : épaississement parties molles

décalcification osseuse homogène

pincement interlignes+ de géodes

encoches, érosions, lyses osseuses

fusion des os du poignet

têtes M et P effilées, bases en cupule

styloïde V plus saillante exostose subcalcanéenne et retrocalcanéenne

 

 

© 2017 JO & CO
POLYARTHRITE RHUMATOIDE