Les syndromes des défilés

 

LE SYNDROME DU DEFILE CERVICO-THORACO-BRACHIAL

 

u DEFINITION DU SYNDROME

u LES ERREURS DE LA GYMNASTIQUE DE PITT

u LES TROIS SYNDROMES

u LEUR TRAITEMENT DIFFÉRENTIEL

 

 

Classification du STT.

    « Le STT n'est pas le nom d'une entité unique mais plutôt une appellation collective qui rassemble un certain nombre d'états à validité variable »

(Wilbourn p. 130 Muscle and Nerve janvier 99).

 

Le syndrome du défilé thoracique réunit un groupe de conditions cliniques caractérisées par des symptômes de douleurs et de paresthésies (engourdissements) dans la main, le bras, l'épaule et le cou.

 

u   présence de ces symptômes à un phénomène d'obstruction du défilé thoracique,

u   trajet d'environ 12 cm situé à la région antéro-latérale du cou entre les masses musculaires des scalènes,

u   sous la clavicule et au-dessus de la 1ère côte.

 

u   La plupart du temps:

    les symptômes sont distribués le long de la partie interne du membre supérieur jusqu'aux 4e et 5e doigts,

   et occasionnellement à la partie adjacente de la paroi thoracique antérieure

Symptomes :

u   Les symptômes sont généralement provoqués, ou sont augmentés lorsque:

    les bras sont étendus, ou maintenus élevés au-dessus des épaules pendant un certain temps.

   Ils sont également plus marqués la nuit.

 

Causes

u    hypertrophie du muscle scalène antérieur, allongement d'une apophyse transverse cervicale

u    une ébauche de côte cervicale surnuméraire,

u    étranglement costo-claviculaire,

u    hyperadduction des épaules,

u    épaules tombantes,

u    spasme musculaire comme par exemple dans l'entorse cervicale,

u     cervicalgie posturale et tensionnelle.

 

Synthèse

u    Souvent, il y a addition de causes multiples :

   ainsi, une personne peut avoir une côte surnuméraire, qui n'a jamais causé le moindre symptôme,

   mais s'il s'ajoute une déficience posturale, les symptômes peuvent apparaître.

   Les travaux qui demandent de garder les bras élevés peuvent favoriser l'apparition d'un tel syndrome.

 

u   Gymnatique

   Avantages

   Erreurs

 

Clinique

u   L'examen clinique consiste à rechercher des altérations du pouls radial et la présence d'un souffle sous­claviculaire provoqués par certaines manoeuvres d'élévation du bras.

u   . Ces différentes manoeuvres ont pour objet d'amener l'épaule dans une position de compression en conjuguant des positionnements d'abduction, d'extension, de rotation externe et d'inspiration profonde.

 

LES SYNDROMES CANALAIRES

u   Composante artérielle

   Stade 1

u  Aucun signe de compression,

u  Pas de signe fonctionnel,

   Stade 2

u  Manœuvre de sensibilisation positive,

   Stade 3

u  Manœuvre positive avec signes fonctionnels, intermittents et peu gênants,

   Stade 4

u  Troubles majeurs et particulièrement gênants

 

 

 

LES SYNDROMES CANALAIRES

u   Composante neurologique

   Stade 1

u  Aucun signe de souffrance,

   Stade 2

u  Vagues paresthésies intermittentes,

   Stade 3

u  Paresthésies gênantes et quasi permanentes ,

   Stade 4

u  Troubles sensitifs objectifs,

u  Petit déficit moteur,

u  Amyotrophie,

u  Signes EMG

 

 

 

 

LES SYNDROMES CANALAIRES

u    Composante veineuse

   Stade 1

u  Aucun signe de compression,

   Stade 2

u  Sensations de lourdeur à certaines positions du Msup,

   Stade 3

u  Lourdeur, léger gonflement et coloration cyanique des doigts à certaines positions maintenues du membre supérieur,

   Stade 4

u  Œdème apparaissant très rapidement régressant lentement,

u  Phlébite d’effort,

u  Dilatation veineuse permanente

u  Phlébographie positive

 

 

Attention :

u     La traversée thoraco-brachiale pourrait se rétrécir en raison de la présence

    d'une tumeur, telle qu'un cancer du poumon qui atteint la première côte,

     par des fragments osseux mal déplacés

    par une formation excessive de callosités découlant d'une fracture de la clavicule ou de la première côte.

u     le syndrome du canal carpien (SCC).

u     la compression chronique du nerf cubital au coude (syndrome du cubital au coude) ou dans la main, dans le canal de Guyon,

u     Syringomyélie,

u     La NCB

 

 

Erreurs

u   Le phénomène de Raynaud,

u   le syndrome algodystrophique,

u   la collagénose avec manifestations vasculaires et l'artérite.

 

Kinésithérapie

u   Bilan

u   Analyse,

u   Traitement

   Libérer,

   Maintenir,

   Entretenir

 

u    Déséquilibre entre

   les ouvreurs (trapèze, angulaire, scom et rhomboïde, grand dentelé)

u    Et

   Les fermeurs (scalènes, sous-clavier, petit pectoral, PDPS, grand pectoral,grand dorsal)

u    Ne pas oublier la statique rachidienne,

u    Ni la mécanique respiratoire

 

   PRINCIPES DE LA REEDUCATION

u   LIBERATION DE TOUS LES TISSUS,

 

u   RECUPPERER LES GLISSEMENTS ARTICULAIRES,

 

u   MAINTENIR LES RESULTATS,

 

u   LES ENTRETENIR

 

MOYENS UTILISES

u    LA PEAU : PALPER-ROULER

u    LES MUSCLES : LE CONTRACTÉ-RELACHÉ ET LEVÉES DE TENSION

u    LES APONÉVROSES: LES TECHNIQUES DE TRAIT TIRÉ ET MASSAGES MILLIMETRIQUES

u    LES LIGAMENTS: MTP

u    LES ARTICULATIONS : LES MOBILISATIONS SPÉCIFIQUES

u    DISQUE =  PRUDENCE

u     NEVRALGIES = PHYSIOTHÉRAPIE + M-K PRÉCÉDENTE

LEVEES DE TENSION

LES TECHNIQUES DE TRAITEMENT

u    LES MOBILISATIONS SPÉCIFIQUES RACHIDIENNES

u    LES ETAGES SOUS-OCCIPITAUX

u    LES ÉTAGES INTERMEDIAIRES

u    LA CHARNIERE CERVICO-DORSALE

LES MOBILISATIONS SPECIFIQUES

u   PRINCIPES DE CES MOBILISATIONS

   FEU VERT DES TISSUS SUS-JACENTS

   CONFORT DU PATIENT

   CONFORT DU THERAPEUTE

   NOTION DE FORCE ECONOMIQUE

   PRISE COURTE OU LONGUE

   NOTION DE NON-DOULEUR

 

 

Maintenir

u   Travail musculaire

   Adapter au type de syndrome,

   Fonctions des possibilités du sujet,

   Tenir compte des activités professionnelles

u   Travail postural

   Travail de maintien

   Travail d’entretien,

 

LES APPLICATIONS AVEC BALLON DE KLEIN

Entretenir

u   Notion de gymnastique d’entretien,

   Adaptée au patient,

   Facile à réaliser,

   A surveiller régulièrement.

u   Pratique sportive,

u   Ergonomie du poste de travail

 

LES SYNDROMES CANALAIRES

u   Le traitement :

   Il est médical d’abord avec des AINS sous forme d’infiltrations et de la physiothérapie,

   Mais l’élément est souvent toujours comprimé,

   Traitement chirurgical consiste à ouvrir le canal

 

u    Au niveau du membre supérieur:

   Nerf médian: rond pronateur et ligt de Struthers,

   Syndrome du nerf interosseux antérieur,

   Syndrome du cubital au coude,

   Syndrome du canal de Guyon,

   Nerf radial :

u  Arcade fibreuse du vaste externe et cloison intermusculaire externe,

u  Le tunnel radial,

u  Branche superficielle sentitive

   Nerf musculo-cutané,

   Nerf sus-scapulaire et nerf circomplexe

   Canal carpien ++++++

 

LES SYNDROMES CANALAIRES

u    Canal sous-pyramidal,

u    Syndrome de la tubérosité ischiatique

u    Syndrome du col de la fibula,

u    Syndrome de l’anneau du soléaire,

u    Syndrome du canal tarsien,

u    Métatarsalgie de Morton,

u    Syndrome du canal de Hunter

u    Nerf saphène interne

u    Nerf fémoro-cutané

© 2017 JO & CO
Syndrome des défilés